KomART

28 mars 2016

Et si on faisait des super-héros avec du Jean-Paul Sartre

Wut ?

Non, en fait c'est juste mon interpretation tordue du sujet de dossier créatif pour le concours de l'ENJMIN : transformer la nouvelle "L'Enfance d'un chef" de J-P Sartre en projet de jeu video, tout ça en un mois, haha !

Pour vous épargner beaucoup de blabla, disons brièvement que la nouvelle raconte un bout de vie d'un garçon, de sa tendre enfance jusqu'à l'age de jeune adulte, la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Le protagoniste est constamment à la recherche de son identité via différentes techniques que d'autres personnages vont lui souffler. Finalement, après des années de calvaire, il se retrouve dans l'antisemitisme en refusant de serrer la main d'un Juif lors d'une fête organisée par son ami, puis rejoignant définitivement un groupe fasciste.

 

Sujet de cette nouvelle existentialiste laissait beaucoup d'interpretations possibles. Ce qui m'a attirée au final c'est l'évolution du protagoniste. C'était intéressant de proposer un role play avec des choix influant réellement sur le scénario. Et l'univers de super-héros et super-vilains s'y prétait bien aussi. Car, comment le héro/vilain accepte ses pouvoirs et son rôle, n'est-ce pas le sujet de la plupart des films de ce genre ?

Pour rendre le tout plus ludique, j'avais décidé que le jeu allait être découpé en 5 parties, chacune représentant une des périodes importantes dans l'histoire des comics de super-héros (les pionniers, les pionnières, l'arrivée des super-vilains, le débat des égalités ethniques, la psychologie des héros). Et chacune de ces parties correspondrait graphiquement à la période donnée.

illustration05Pour mon dossier graphique, je me suis attaquée aux débuts des comics, les années 40 donc, mais le scénario du jeu se commence bien plus tôt, dans les années 30... Pour cela, j'ai du me documenter avec des nombreuses photos fashion de l'époque !

illustration06Chaque personnage pourrait évoluer graphiquement en fonction des choix du joueur.

Scénaristiquement, au fur et à mesure qu'on choisirait l'un des camps, des choix diamétralement opposés seraient moins disponibles. Ainsi, un héros pourrait tout de même commettre une action néfaste, l'approchant d'avantage du coté sombre mais un vilain ne pourrait faire que le "moindre mal", le rendant bon plus progressivement. Il est toujours plus difficile de faire des actions positives en étant méchant que l'inverse !

Mais ce blog est essentiellement tourné vers le dessin, et mon dossier, bien qu'un peu court, serait tout de même trop long à écrire ici !

illustration01Je me suis attaquée à la vue isométrique de New York des années 30, la galère...

Les couleurs dans les comics de cette époque sont beaucoup trop flashy pour être présentes dans les décors. J'ai utilisé des textures et des couleurs se rapprochant de la réalité, laissant l'arc-en-ciel vif aux moments "super" de l'histoire.

illustration02Il fallait que je crée des longues scènes de dialogues avec relativement peu de moyens. Les graphismes comics s'y prêtent bien au final.

illustration03J'ai même prévu de faire des clins d'oeil aux designs des personnages existants dans les univers DC et Marvel.

 

Enfin, encore un truc auquel je me suis jamais essayée : la création des interfaces des menus, ici la fiche des caractéristiques du personnage incarné. J'ai voulu lui donner un aspect planche de comics tout en gardant une certaine lisibilité...

illustration04Bob, joueur de pétanque le jour, Etoileman la nuit...

 

C'était très fun tout ça, j'espère d'être reçue afin d'approfondir d'avantage ce genre d'expérience ! C'est certainement encore plus enrichissant de faire ça en équipe :)

Posté par Komaki à 10:00 - Jeux vidéos - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire